Comment remplir facilement un questionnaire pour un recrutement

Accueil » Entreprise
Comment remplir facilement un questionnaire pour un recrutement

Un processus de recrutement comporte plusieurs étapes. Généralement, la deuxième phase concerne les candidats dont le profil correspond à celui recherché par le recruteur. Pour les départager, il peut les faire remplir un questionnaire avant d’effectuer un test écrit ou un entretien. Un questionnaire permet d’obtenir plus de détails sur la personnalité du postulant et ses compétences. Réussir cet examen requiert une bonne préparation en amont.

Bien préparer la deuxième phase du recrutement

Une convocation à l’étape suivante constitue déjà une petite victoire. Elle signifie que son CV a attiré l’attention, la formation et le parcours professionnel répondent aux attentes. Toutefois, tous les candidats convoqués possèdent aussi leurs atouts. Bien préparer la prochaine phase est donc primordial.

Le recruteur essaiera de cerner la personnalité du candidat. L’astuce consiste à bien analyser le profil souhaité et établir une liste des principales qualités. Consulter un petit test en ligne permettra de savoir les réponses attendues. Un questionnaire constitue aussi une petite mise en situation. Les questions porteront alors sur des études de cas "faciles" à répondre,  les candidats auront le choix entre plusieurs réponses. Pour augmenter ses chances, bien réviser ses fondamentaux et ses exercices est essentielle.

Enfin, des tests psychotechniques serviront à déterminer la vivacité d’esprit. Un bon entraînement est important. Même si l’énoncé change, les épreuves présentent une certaine similitude. Aiguiser son esprit et parvenir à capter la logique d’une épreuve aidera à réussir ce parcours.

Répondre à un questionnaire en adoptant la bonne attitude  

Le recruteur suit une ligne directrice durant tout le processus, trouver le meilleur candidat possible. Attention, être "meilleur" ne signifie pas toujours avoir un CV ronflant, une attitude positive et combative peut faire pencher la balance en faveur d’un postulant "moins bien coté".

Même si on ne connaît pas la réponse à une question, il faut garder son calme et éviter de s’affoler. Ne pas répondre est également proscrit. Lorsque ce genre de situation survient, la meilleure approche consiste à proposer une solution inspirée des qualités requises pour le poste ou d’une expérience similaire. Essayer de traiter le problème sous une autre perspective est aussi indiqué.

Certains recruteurs profitent du test pour évaluer la posture des participants. Il faut éviter les attitudes nonchalantes, rester droit, calme et concentré. Enfin, à une période où on est plus habitué à taper sur un clavier qu’écrire avec un stylo, il serait bien de noter clairement. Une écriture brouillonne donnera un stress inutile aux recruteurs.

Dans la même catégorie