Douleurs en bas du ventre en début de grossesse, les causes

Accueil » Santé
Douleurs en bas du ventre en début de grossesse, les causes

Quand on est au tout début de sa grossesse, surtout s’il s’agit de la première, on a tendance à s’inquiéter d’à peu près de tout, même pour un rien. Qu’en est-il de ces petites douleurs en bas du ventre au tout début de la grossesse ? Est-ce que c’est normal ? Faut-il s’inquiéter ? Est-ce que cela aura un impact pour le bébé ? Doit-on aller consulter son médecin ? Autant de questions se bousculent dans notre tête. Eh bien, cet article expose notamment l’essentiel à savoir concernant ce mal de ventre pour aider les futures mamans à se calmer, à connaître les bonnes décisions à prendre et surtout à pouvoir mieux gérer la douleur quand il n’y a rien d’autre à faire que de la supporter.

Pourquoi a-t-on mal au niveau du bas-ventre en début de grossesse ?

La douleur de règle ou pendant le début de grossesse est assez fréquente chez la plupart des femmes. Pour comprendre pourquoi on ressent souvent des maux par ci et par là, il faut garder en tête que la grossesse est une période où le corps de la femme subit de nombreux changements. Tout l’organisme de la femme enceinte doit donc s’adapter petit à petit à différentes mutations qui peuvent être constatées au cours de cette période. On ne cessera pas de rappeler que la grossesse n’est en aucun cas une maladie. Donc, rien ne au moindre mal. Souvent, les maux de ventre pendant la grossesse et les tiraillements au bas-ventre pendant le début d’une grossesse sont tout à fait normaux. Pouvant réellement faire souffrir la future maman, un début de grossesse par un mal au ventre peut être engendré par de nombreuses causes. Localisée généralement dans la zone pelvienne, la douleur peut persister pendant tout le premier trimestre. Mais, pour le cas d’une femme se trouvant au tout début de sa gestation, elle peut être causée par une augmentation de volume de l’utérus. Il s’agit généralement de douleurs ligamentaires. Elles se présentent plutôt comme une gêne prolongée au niveau du pubis et qui peuvent être aiguës ou moins intenses.

Quand faut-il s’inquiéter des doleurs en bas du ventre en début de grossesse ?

Les douleurs ligamentaires au tout début de la grossesse peuvent aussi s’accompagner d’autres petits désagréments, pour ne citer que le mamelon qui gratte et le téton douloureux au toucher. Outre la douleur au niveau du bas-ventre, la future maman peut aussi avoir des pertes blanches et ressentir de la fatigue. Jusque-là tout est normal et résulte d’un changement, aussi bien hormonal que physique. Un mal aux ovaires quand on est enceinte est tout à fait bénin dans la mesure où elle reste ponctuelle et dans la limite du tolérable. Cependant, une douleur au niveau de l’ovaire et en début d’une grossesse permanente tout en s’accompagnant de saignements doit être alarmante pour la future maman. Cela peut présenter une fausse couche ou d’autres problèmes encore. Le mieux dans ce cas précis est de consulter immédiatement son médecin. En effet, cela peut aussi être le symptôme d’un kyste ovarien ou d’un fibrome utérin qui se développe. Ces signes peuvent aussi indiquer une grossesse extra-utérine. Dans cette situation, seul un médecin est capable d’établir un diagnostic concret pour déterminer ce qu’il en est réellement.

Comment soulager les douleurs du bas-ventre en début de grossesse

Les douleurs de règles ou en tout début de grossesse ne sont pas faciles à gérer pour les femmes. Si quelques astuces et des remèdes de grands-mères permettent de les soulager, il faut laisser les antalgiques aux prescriptions médicales et ne les prendre uniquement que sur avis d’un médecin. Une douleur au côté gauche du bas-ventre de l’ovaire peut aussi se présenter au tout début de la grossesse et reste anodine si elle est ponctuelle. Si tel est le cas, la future maman peut prendre un peu de repos pour pouvoir soulager ce désagrément. Rien qu’aller s’allonger sur son canapé peut déjà changer les choses. Il est également possible de dormir sur le côté ou prendre la position d’un chien de fusil en mettant un oreiller entre les jambes. Par ailleurs, la rééducation posturale par un kinésithérapeute peut aussi être une excellente solution. Cependant, il faut faire attention concernant le choix du professionnel à engager.

Dans la même catégorie