Comment aménager un poste de travail ergonomique

Accueil » Santé
Comment aménager un poste de travail ergonomique

Une mauvaise posture au travail se traduit par des maux de dos, une douleur des articulations et une diminution de la rentabilité. Aménager l’environnement est ainsi devenu une nécessité. Elle améliore la productivité, renforce la sécurité, favorise le bien-être des travailleurs et profite aux entreprises en réduisant le turn-over. Comment aménager un poste de travail ergonomique ? Quelques éléments de réponse.

Favoriser la position naturelle du corps

Même si le corps s’adapte à tous les mouvements, certaines positions contribuent à prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS). Par exemple, il est important de pencher la tête légèrement, sans effectuer une rotation.

Il faut aussi :

  • garder les membres supérieurs le plus près du corps ;
  • respecter la courbure naturelle du dos (ni penché, ni tourné) ;
  • instaurer un angle de 90° entre le tronc et la cuisse en position assise ;
  • reposer les pieds sur le sol.

Ainsi, installer un appui est recommandé si les bras sont régulièrement pliés. En revanche, il vaut mieux éviter de placer des objets aux creux des genoux.

Prendre en compte les spécificités de chaque poste

Les mouvements, les gestes et les postures varient d’une activité à une autre. Un poste de travail ergonomique répond aux spécificités de chaque fonction. Parmi les détails prendre en compte figure notamment : les charges à soulever, la manutention, les machines, les outils, les déplacements ou encore les sollicitations visuelles.

La principale ligne directrice consiste à optimiser le confort et réduire les mouvements à risque. Bien entendu, il est essentiel de prévoir des aménagements spécifiques pour les stations assises et les stations debout.

Procéder à des ajustements en fonction des utilisateurs

Souvent, les dimensions des postes de travail sont calculées à partir de la taille moyenne des utilisateurs. Toutefois, il est recommandé de considérer les individus de petite taille ou de grande taille. En effet, dans un poste de conditionnement, il est primordial que la première catégorie puisse atteindre les outils et les commandes sans recourir à un escabeau. Par ailleurs, il est indispensable que la deuxième catégorie circule librement, sans risquer leur intégrité physique.

Quelques règles de base à respecter

Quand vous avez réuni toutes les informations, vous pouvez commencer les aménagements. Ces principes de base vous aideront à prendre les meilleures décisions :

  • privilégier la posture naturelle dans la mesure du possible ;
  • mettre les postes à hauteur des mains facilite l’exécution des tâches ;
  • augmenter légèrement le niveau de la table lorsque l’activité requiert une précision visuelle importante ;
  • mettre les outils à portée de bras;
  • placer les objets à soulever à une bonne hauteur : au niveau des genoux pour les personnes de grande taille, en-dessous des épaules pour les personnes de petite taille ;
  • prévoir des espaces destinés à faciliter l’alternance entre la position assise et la position debout.

Une précision importante relative aux machines

L’utilisation des machines requiert une prudence particulière. En plus des principes de base, les trois points suivants sont primordiaux :

  • placer les informations de manière à ce qu’elles soient visibles sans que les utilisateurs effectuent un mouvement de la tête ;
  • faciliter l’accessibilité aux commandes en prenant comme référence les personnes de petite taille ;
  • maîtriser l’environnement de manière à éliminer les perturbations (lumière, bruit, vibrations, climat).

Ergonomie : une sensibilisation régulière

Utiliser des équipements et des mobiliers adaptés aux activités est essentiel. D’ailleurs, les fabricants mettent en avant les possibilités de personnalisation pour séduire les clients. Enfin, il faut sensibiliser les utilisateurs aux bonnes postures et vulgariser les mouvements de relaxation.

Dans la même catégorie