Prix de la castration d'un chat

Accueil » Animaux
Prix de la castration d'un chat

Le comportement reproducteur du chat n'est pas comparable à bien des égards à celui d'autres animaux de compagnie. À l’exemple des chiens. Sa complexité et ses spécificités font que choisir le mode de stérilisation d'un chat n'est pas une mince affaire. D’autant plus que les choses peuvent se compliquer davantage lorsqu’il s’agit d’une femelle et non pas d’un mâle. Car cela a un impact sur la vie et la santé de l’animal. Que doit-on donc savoir avant de prendre la décision de faire castrer et stériliser notre compagnon ? Et combien coûte une castration de chats chez un vétérinaire à Paris ? Cette opération est-elle la même pour les deux sexes ? Quel risque et quelles répercussions pour la vie et la sente ? Voici les points essentiels.

En quoi consiste la castration ?

Il faut savoir que castrer des chats mâles n’est pas la même chose que de le faire à une femelle. Dans le cas de ces derniers, elle est plus complexe. Une chatte subit une castration plus invasive, car l'utérus et les ovaires doivent être retirés. Cela implique de traverser plusieurs couches de peau pour atteindre l'abdomen de la chatte. Aujourd'hui, les cicatrices sont de plus en plus petites. Comme c'est le cas chez les chats mâles, dont les testicules sont retirés par une incision minimale. Mais il faut savoir qu'il existe également d'autres types de chirurgies de stérilisation qui n'impliquent pas l'ablation des organes reproducteurs. Dans ce cas, on parle plutôt de vasectomie ou de ligature des trompes. La castration doit être pratiquée avant les premières chaleurs. Soit vers l'age de 5 à l’age 6 mois chez les deux sexes. L’idéal serait de le faire au passage à l’âge adulte. Et aussi quand l’animal est en bonne sente. Dans le cas d’une chatte, elle est saisonnièrement polyestreuse. Cela signifie que, selon la saison, elle a plus ou moins de cycles de chaleur. Dans les périodes où il y a plus de soleil, comme l'été, les cas de chaleur deviennent récurrents. Dans tous les cas, il est indispensable de demander conseil à un vétérinaire à Paris au sujet du castre. Ce professionnel animalier saura nous dire quel est le meilleur moment pour effectuer cette opération. Le réaliser avant les premières chaleurs est essentiel pour éliminer tout risque pathologique important. À l’exemple des tumeurs aux seins, de cancer ou d'un haut degré de malignité. Dans le cas d’un mâle, le marquage urinaire est évité lors de la détection d'une femelle en chaleur. Ce qui est l’un des points positifs du castre.

Un prix qui varie selon le sexe du félin

Le sexe du félin détermine en grande partie le coût de l'opération en raison de sa complexité. Parfois, les castrations sont incluses dans le contrat d'adoption. Cependant, si ce n'est pas le cas, renseignez-vous auprès de différentes cliniques. Sachez qu'il existe des prix très variés et différents auprès de chaque vétérinaire pour faire castrer le sujet. Dans le cas d’une femelle, les prix tournent généralement autour de 110 et 140 euros. Dans les plus chères, le coût de l’opération peut aller jusqu’à 300 euros. La complexité liée à la sente du sujet peut influencer ce prix. Pour les chats mâles, cela peut varier entre 50 et 75 euros. Le prix maximum chez un mâle par contre peut être estimé à 200 euros. La raison est l’incision chez un mâle est petite par rapport à celle effectuée sur l’autre sexe. Il y a aussi le fait que le métabolisme du mâle lui permet de récupérer rapidement. Pour rentabiliser le coût de cette opération, il y a parfois des campagnes de castration et stérilisation qui peuvent se dérouler en ville. Une campagne dont l’objectif et de réduire le taux de natalité, notamment afin d’éviter les portées indésirables. Ainsi, on peut recourir à cette option pour bénéficier d’une intervention de castre plus rentable.

Comment se passe la période postopératoire ?

En principe, castrer et stériliser une chatte est plus complexe. Elle nécessite plus d'attention pendant la période postopératoire. Et ce, bien que la récupération soit rapide après la stérilisation. Lorsque la chatte se réveille de l'anesthésie, elle peut rentrer chez elle avec un collier élisabéthain pour l'empêcher de lécher l'incision. Cela est essentiel pour sa sente. Il est très important de vérifier la cicatrisation d’un chat femelle après l’intervention. Surtout d’observer une quelconque présence d’inflammation, de rougeur, de suppuration ou de mauvaise odeur. À la moindre apparition de ces signes, il faut emmener le chat immédiatement chez le vétérinaire. Car sa vie pourrait être en danger. Chez le chat, la période postopératoire est beaucoup plus rapide et facile après s’être fait castrer et stériliser. Il suffit de s'assurer que la plaie n'est pas léchée pendant les premiers jours après l’intervention. Puis, vérifier que l'incision suite à la stérilisation est en bon état. L’idéal serait de toujours effectuer un suivi régulier de l’animal chez un vétérinaire à Paris. Cela permet d’anticiper tout risque de complication au cours de la cicatrisation du chat. Il faut aussi noter que des tendances de passivité surviendra chez le sujet. Ce qui implique une prise de poids importante dans les semaines qui suivent. Bien que cette prise de poids soit utile au début, il faut quand même surveiller ce poids. Car l’obésité chez un félin n’est pas considérée comme positif.

Dans la même catégorie